Haïku d’un samedi d’été

11 sept

Le son des feuilles

qui dans la rue déserte

caressent le sol.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Deux oiseaux (la suite) |
Christinedalmolineirl |
annoucrpe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vanessarhnimes